Traduction et republication de : « Thrombose veineuse profonde du membre supérieur associée à un cathéter veineux central chez les patients cancéreux : diagnostic et prise en charge thérapeutique » - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue La Revue de Médecine Interne Année : 2024

Translation into French and republication of: "Central venous catheter associated upper extremity deep vein thrombosis in cancer patients: Diagnosis and therapeutic management"

Traduction et republication de : « Thrombose veineuse profonde du membre supérieur associée à un cathéter veineux central chez les patients cancéreux : diagnostic et prise en charge thérapeutique »

P. Girard
  • Fonction : Auteur
Y. Benhamou
A. Benmaziane
V. Bichon
  • Fonction : Auteur
C. Bozec
  • Fonction : Auteur
F. Couturaud
P. Debourdeau
P. Dielenseger
  • Fonction : Auteur
É. Douriez
  • Fonction : Auteur
C. Frère
P. Gendron
  • Fonction : Auteur
P. Girard
O. Hanon
A. Idbaih
S. Laporte
I. Mahé
D. Mayeur
P. Mismetti
F. Moustafa
G. Pernod
P.-M. Roy
M.-È. Rouge Bugat
O. Sanchez
J. Schmidt
F. Scotté
  • Fonction : Auteur

Résumé

Catheter-related thrombosis (CRT) is a relatively frequent and potentially fatal complication arising in patients with cancer who require a central catheter placement for intravenous treatment. In everyday practice, CRT remains a challenge for management; despite its frequency and its negative clinical impact, few data are available concerning diagnosis and treatment of CRT. In particular, no diagnostic studies or clinical trials have been published that included exclusively patients with cancer and a central venous catheter (CVC). For this reason, many questions regarding optimal management of CRT remain unanswered. Due to the paucity of high-grade evidence regarding CRT in cancer patients, guidelines are derived from upper extremity DVT studies for diagnosis, and from those for lower limb DVT for treatment. This article addresses the issues of diagnosis and management of CRT through a review of the available literature and makes a number of proposals based on the available evidence. In symptomatic patients, venous ultrasound is the most appropriate choice for first-line diagnostic imaging of CRT because it is noninvasive, and its diagnostic performance is high (which is not the case in asymptomatic patients). In the absence of direct comparative clinical trials, we suggest treating patients with CRT with a therapeutic dose of either a LMWH or a direct oral factor Xa inhibitor, with or without a loading dose. These anticoagulants should be given for a total of at least 3 months, including at least 1 month after catheter removal following initiation of therapy.
La thrombose liée au cathéter (TLC) est une complication relativement fréquente et potentiellement fatale chez les patients atteints de cancer qui nécessitent la pose d’un cathéter central pour un traitement intraveineux. Malgré sa fréquence et son retentissement clinique, peu de données sont disponibles pour guider le diagnostic et le traitement de la TLC. Aucune étude diagnostique ni aucun essai clinique n’ont été menés chez des patients porteurs d’un cathéter veineux central (CVC) dans un contexte de cancer. De nombreuses questions concernant la prise en charge optimale de la TLC restent ainsi sans réponse. En raison de la rareté de données de haut niveau de preuve, les recommandations sont dérivées des études sur la thrombose veineuse profonde des membres supérieurs pour le diagnostic, et des membres inférieurs pour le traitement. Cet article aborde les questions du diagnostic et de la prise en charge de la TLC à travers une revue de la littérature disponible. Chez les patients symptomatiques, l’échographie veineuse est l’examen d’imagerie le plus approprié en première ligne pour le diagnostic de la TLC, étant non invasive et ayant une performance diagnostique élevée (ce qui n’est pas le cas chez les patients asymptomatiques). En l’absence d’essais cliniques comparatifs directs, nous suggérons de traiter les patients atteints de TLC avec une héparine de bas poids moléculaire (HBPM) à dose curative, ou un inhibiteur direct du facteur Xa par voie orale (DXI), avec ou sans dose de charge. Les anticoagulants doivent être administrés pendant une durée totale d’au moins 3 mois, dont au moins 1 mois après le retrait du cathéter.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-04611242 , version 1 (13-06-2024)

Identifiants

Citer

A. Élias, P. Debourdeau, O. Espitia, M.-A. Sevestre, P. Girard, et al.. Traduction et republication de : « Thrombose veineuse profonde du membre supérieur associée à un cathéter veineux central chez les patients cancéreux : diagnostic et prise en charge thérapeutique ». La Revue de Médecine Interne, 2024, 45 (6), pp.354-365. ⟨10.1016/j.revmed.2024.05.018⟩. ⟨hal-04611242⟩

Relations

36 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More