Image
Image
Image
Image
Image
Introduction équipe

Naissance de TrEE

L’équipe TrEE (Translational microbiology, Evolution and Engineering) résulte de la fusion des deux équipes du laboratoire TIMC, GEM (Génomique et Évolution Microbienne) et TheREX (Thérapeutique Recombinante Expérimentale). L’équipe GEM étudie depuis plusieurs années, les bases génomiques et écologiques de l’évolution des bactéries, et l’équipe TheREx, les interactions entre les microorganismes et leur hôte dans différentes situations pathologiques. La fusion des deux équipes, plutôt qu’une simple addition de chercheurs, permet une synergie entre approches fondamentales des processus évolutifs et adaptatifs et étudie l’interface homme-microbe en santé. Nous nous situons dans le champ de la microbiologie et des biotechnologies pour la santé en proposant un continuum entre recherche fondamentale et translationnelle dans un objectif d’innovation diagnostique et/ou thérapeutique. L’équipe est co-dirigée par le Pr Dominique Schneider et le Pr Bertrand Toussaint. 

 

Thématiques

Nous nous intéressons aux mécanismes évolutifs permettant l’adaptation des microorganismes (bactéries, archées, levures) à leur environnement, de milieux de culture in vitro à leurs hôtes eucaryotes dont l’être humain. Nous abordons des axes de recherche variés tels que les liens entre structure et expression du chromosome bactérien, les mécanismes d'acquisition de résistance ou l'organisation fonctionnelle des populations microbiennes complexes et du microbiote. Nous abordons ces axes de recherche par des approches interdisciplinaires combinant biologie des systèmes, biologie de synthèse, évolution expérimentale (in vivo, in silico), biochimie, biologie cellulaire, génétique, génomique, métagénomique, phylogénomique, métabolomique, immunologie, bioinformatique, biophysique, statistiques, médecine.

L'équipe TrEE abrite et étudie la plus longue expérience d'évolution en cours dans le monde, appelée LTEE pour Long-Term Evolution Experiment, initiée par le Professeur Richard Lenski (Michigan State University, USA) en 1988. L'équipe TrEE coordonne également un laboratoire international, financé par le CNRS, qui regroupe les laboratoires du Professeur Richard Lenski et du Professeur Guillaume Beslon (INRIA, Lyon, France)

Cette forte interdisciplinarité permets à notre équipe d’appréhender la dynamique des interactions au sein du monde vivant à tous les niveaux : à l’intérieur d’une cellule (entre mutations au sein d’un génome, entre gènes, entre gènes et protéines et métabolites, entre structure et expression du génome), entre cellules au sein d’une population, entre populations au sein de communautés microbiennes, et entre populations microbiennes et leurs hôtes. 

La combinaison des axes de recherche fondamentaux, (bio)technologiques et translationnels ouvre la voie à des innovations diagnostiques et/ou thérapeutiques en infectiologie et dans le champ plus vaste des interactions microbiote/hôte.

Axes de recherche

Axe 1 : Évolution et ingénierie du métabolisme

Responsables : Dr. Audrey le Gouellec & Dr. Fabien Pierrel

L’axe « évolution et ingénierie du métabolisme » rassemble cliniciens et chercheurs qui décryptent l’évolution du métabolisme des micro-organismes en lien avec son environnement et conçoivent des microbes ingénierés intelligents répondant à des problématiques de santé. Le métabolisme se définit comme l'ensemble des réactions chimiques nécessaires à une espèce pour survivre, se développer, se reproduire et interagir avec son milieu. La colonisation de niches écologiques extrêmement diverses par les microorganismes s’explique en particulier par la versatilité et les capacités d’adaptation de leurs métabolismes. Au laboratoire, nous étudions les évolutions métaboliques à différentes échelles de temps et d’espèces en combinant des approches expérimentales et bio-informatiques. Nous avons accès à la plateforme de spectrométrie de masse haute résolution « Grenoble Expertise in Metabolomics » (GExiM), dont les responsables scientifiques sont membres de l’équipe du laboratoire et de l’axe en particulier. Entre autres projets de recherche, nous étudions notamment l’évolution du métabolisme de souches de Pseudomonas aeruginosa chez des patients atteints de mucoviscidose sur plusieurs années en lien avec leur virulence, résistance aux antibiotiques et donc leur pathogénicté. Nous nous intéressons également aux quinones isoprénoides qui jouent un rôle central dans le métabolisme énergétique des bactéries. Nous étudions la biochimie des voies de biosynthèse des quinones, leurs contributions physiologiques dans des bactéries modèles dont certaines pathogènes, et leur évolution dans les phyla bactériens au cours des 2 derniers milliards d’années. Fort de ces connaissances, nous réalisons de l’ingénierie ciblée par biologie de synthèse pour obtenir des biomédicaments vivants recombinants (ou Live biotherapeutic product) que nous testons dans des modèles animaux de maladie inflammatoires ou des modèles infectieux. L’axe « évolution et ingénierie du métabolisme »  est également enrichi par plusieurs projets de l’équipe TrEE ancrés dans d’autres axes, tels que la diversification adaptative dans la « Long Term Evolution Experiment» (LTEE) et la décomposition des réseaux métaboliques en unités adaptatives (axe 3), les adaptations en réponse aux antifongiques (axe 4).

 

Axe 2 : Évolution et ingénierie du microbiote

Responsables : Prof. Antonia Suau-Pernet & Dr. Dalil Hannani

Nous étudions l’impact du microbiote intestinal sur l’hôte, en particulier sur son système immunitaire,  en situation normale et pathologique (réponse à la vaccination, cancer, auto-immunité, infections aigües ou chroniques). Pour cela, nous étudions la composition du microbiote (séquençage 16S ou métagénome) et sa fonction (analyses métabolomiques) en parallèle du statut immunitaire de l’hôte (immunité intestinale et systémique). 

Nous développons de nombreuses stratégies de manipulation et optimisation contrôlées du microbiote intestinal, notamment par prébiotique, probiotique et bactéries ingéniérées sur des voies métaboliques d’intérêt. Ces stratégies visent à augmenter l’immunosurveillance anti-tumorale, la réponse aux immunothérapies des cancers, la tolérance immunitaire en contexte de pathologie inflammatoire de l’intestin etc…

Nous étudions la mise en place du microbiote chez les enfants nés prématurément, en termes de dynamique d’implantation des espèces et d’évolution des génomes des souches implantées afin de comprendre les déterminants de cette interaction tant du côté bactérien que du côté de l’hôte. 

L’axe microbiote est translationnel, allant de recherches précliniques à des études cliniques visant à démontrer l’importance des fonctions métaboliques du microbiote pour la réponse à l’immunothérapie dans le cancer du poumon. 

 

Axe 3 : Évolution de la structure et de l’expression des (méta-)génomes

Responsables : Dr. Ivan Junier & Dr. Thomas Hindré
 

L'axe "Évolution de la structure et de l'expression des (méta)-génomes" s'intéresse aux déterminants génomiques responsables des propriétés remarquables d'adaptation des microorganismes (archées, bactéries). Il rassemble des chercheurs et enseignants chercheurs dans les domaines de la génétique moléculaire, de l'évolution expérimentale, de la biologie computationnelle, de la bioinformatique et de la biophysique.
La composition et l’organisation des génomes sont fortement contraintes par la sélection naturelle, mais également par des effets de dérive neutre, qui opèrent à de multiples échelles de temps, allant de quelques générations à des milliards de générations. En résulte, des génomes mosaïques complexes, mêlant aussi bien structures stables que dynamiques, qui sont responsables de l'extraordinaire capacité adaptative des microorganismes. Dans cet axe, nous étudions les mécanismes de cette plasticité afin de mieux prédire les réponses adaptatives de ces microorganismes en lien avec la santé, comme par exemple dans le cas de l'émergence de pathogènes ou de la résistance aux antibiotiques. Pour cela, nous combinons trois types d’approches évolutives :

  • i) des expériences d'évolution in vitro, et en particulier l'expérience d'évolution au long terme (LTEE) chez Escherichia coli, pour caractériser les mécanismes moléculaires et écologiques qui sous-tendent les processus adaptatifs, et appréhender l’impact des taux de mutation et des éléments génétiques mobiles sur ces processus ;
  • ii) des analyses de génomique comparative et de reconstruction phylogénomique des (méta)-génomes in natura permettant d’exploiter les propriétés de conservation des génomes et de leur dynamique sur des longues échelles de temps ;
  • iii) des expériences d'évolution in silico permettant de tester, à grande échelle et à long terme, l'impact de différents paramètres sur les parcours évolutifs.

Nous développons également des modèles biophysiques et des outils statistiques pour l’étude des chromosomes afin de comprendre l’impact de la structure tridimensionnelle des génomes sur le fonctionnement des microorganismes.

 

Axe 4 : Évolution vers la résistance aux antimicrobiens

Responsables : Prof. Muriel Cornet & Dr. Corinne Mercier

Les objectifs de cet axe de recherche incluent l’analyse des trajectoires évolutives qui conduisent à la mise en place de mécanismes de résistances (résistances intrinsèques, résistances aux faibles doses et aux fortes doses) et de tolérance aux agents anti-microbiens (antibiotiques et antifongiques). Ces études sont menées in vitro (induction des résistances sous pression antibiotique ou antifongique), in natura (patients, environnement) et in silico. Elles font appel à des technologies variées (microbiologie, métagénomique, génétique, biologie cellulaire, biochimie, métabolomique, lipidomique, immunologie, épidémiologie, analyses statistiques multivariées, …). Les données fondamentales permettent le développement de tests diagnostiques et de nouveaux moyens de lutte contre les agents infectieux ciblés (Escherichia coli, Pseudomonas aeruginosa, Streptomyces spp, Candida spp, et agents de zoonoses…).

 

Axe 5 : Vectorisation et membranes

Responsables : Dr. Béatrice Schaack & Prof. Jean-Luc Lenormand

L'axe "Vectorisation et Membranes" s'intéresse à l'étude des membranes et des protéines membranaires dans les problématiques d'interactions hôte-pathogène, de détermination de cibles antigéniques membranaires et de l'influence de l'environnement lipidique sur la structure et la fonction des protéines membranaires. Ces études font appel à plusieurs approches expérimentales incluant la production et la caractérisation au niveau biochimique et biophysique des vésicules extracellulaires issues de différents organismes procaryotes et eucaryotes, la production de protéines membranaires sous forme de protéoliposomes grâce à des systèmes d'expression acellulaire en présence de lipides synthétiques de différentes compositions, l'utilisation des techniques de microscopie (AFM, électronique, fluorescence), la DLS, la spectroscopie d'impédance (Tethapod) et le dichroïsme circulaire pour n'en citer que quelques unes. Afin de permettre une meilleure internalisation de certaines macromolécules, des systèmes de vectorisation sont utilisés tels que des peptides de pénétration cellulaire et des liposomes synthétiques. Ces approches biotechnologiques permettent de mieux comprendre au niveau des membranes des pathogènes et des cellules hôtes, certains mécanismes moléculaires responsables de la pathogénèse et d'apporter des solutions thérapeutiques ou vaccinales innovantes. Ces approches sont utilisées pour traiter certaines bactéries multi-résistantes aux antibiotiques mais aussi des infections fongiques ou certains types de cancers.

 

 

Programmes de recherche en cours

Biomarqueurs COVID-19

Étude pilote biomarqueurs CoVID-19.
Responsable(s) : Audrey Le Gouellec
Contrat : Fondation Université Grenoble Alpes - [2020-2022]

DEEPCROSS

Nouvelles solutions thérapeutiques en oncologie.
Responsable(s) : Jean-Luc Lenormand
Contrat : SATT Linksium - [2020-2021]

dEEPEN

Molecular and evolutionary principles governing enzyme regioselectivity.
Responsable(s) : Ivan Junier
Contrat : Agence Nationale de la Recherche (ANR-19-CE45-0013) - [2020-2024]
The exploitation of evolutionary information, and more particularly of residue coevolution, has revolutionized protein structure predictions. Adaptation of the methods issued from these analyses to the prediction and design of enzymatic functions remains an open problem. Enzymatic functions are indeed characterized by an internal dynamics of proteins that is difficult to model and study experimentally. In this project, we tackle this problem by studying in detail the capacity of certain hydroxylases of the flavin-containing monooxygenase (FMO) protein family to realize their reaction at different positions of the aromatic cycle of ubiquinone (UQ), a molecule key to the production of cellular energy. More precisely, UQ biosynthesis pathway involves three hydroxylation reactions occurring on three carbons of the UQ aromatic ring.

DIVIN

Dissémination et évolution des Intégrons de Résistance : effets du mode de vie en biofilm et du stress antibiotique.
Responsable(s) : Dominique Schneider
Contrat : Agence Nationale de la Recherche - [2020-2024]

EvoloWine

Évolution expérimentale en mileu extrême de la bactérie lactique Oenococcus oeni et applications à la sélection de levains malo-lactiques plus performants.
Responsable(s) : Dominique Schneider
Contrat : Agence Nationale de la Recherche - [2020-2024]

METAQUIN

Metagenomics investigation of quinone production in anoxic sea layers.
Responsable(s) : Sophie Abby
Contrat : IDEX Université Grenoble Alpes - Initiatives de recherche stratégiques (IRS) - [2020-2021]

MIMIC

Modélisation multi-échelles et intégration de données pour une Ingénierie du chromosome bactérien.
Responsable(s) : Ivan Junier
Contrat : CNRS 80|Prime (Projet de recherche inter-instituts multi-équipes) - [2020-2023]
Le projet MIMIC - Modélisation multi-échelles et intégration de données pour une Ingénierie du chromosome bactérien - vise à développer une plateforme de modélisation et d’intégration de données pour répondre à deux enjeux cruciaux de la biologie des systèmes et de synthèse : la rationalisation et l’ingénierie du chromosome bactérien.

MMAVAX

Vaccin contre Pseudomonas aeruginosa.
Responsable(s) : Audrey Legouellec
Contrat : SATT Linksium - [2020-2022]

M4Vax

Molecular Mechanisms of gut Microbiota and derived Metabolites governing differential Immune response to TLRL stimulation upon Vaccination.
Responsable(s) : Dalil Hannani
Contrat : IDEX Université Grenoble Alpes - [2019-]

O2-taboo

Hydroxylation indépendante d'O2 et synthèse anaérobie d'ubiquinone.
Responsable(s) : Fabien Pierrel
Contrat : Agence Nationale De La Recherche (ANR-19-CE44-0014) - [2019-2023]
En combinant des approches complémentaires, le projet O2-taboo adresse des questions de premier ordre en physiologie microbienne, en biochimie cellulaire et en biologie évolutive. Globalement, nos résultats permettront des avancées significatives en élucidant (i) la régulation et l’importance physiologique d’une nouvelle voie conservée chez les protéobactéries, (ii) la fonction moléculaire et l’organisation supramoléculaire des protéines UbiT,U,V, (iii) une nouvelle chimie pour des réactions d’hydroxylation indépendantes d’O2, (iv) la distribution et l’évolution des voies de biosynthèse d’UQ chez les protéobactéries.

GeWiEp

Interactions épistatiques à l’échelle du génome bactérien: étendue, émergence et bases moléculaires.
Responsable(s) : Dominique Schneider
Contrat : Agence Nationale de la Recherche (ANR-18-CE35-0005) - [2018-2023]

TULAMIBE

Évaluation des conditions et mécanismes de survie prolongée de Francisella tularensis dans l’environnement et contre-mesures.
Responsable(s) : Max Maurin
Contrat : Agence Nationale De La Recherche (ANR-17-ASTR-0024) - [2017-2021]
Le projet TULAMIBE a pour objectif principal de définir, en situation expérimentale et naturelle, les conditions et les mécanismes de survie prolongée de Francisella tularensis dans l’environnement hydro-tellurique. Cette bactérie, hautement infectieuse et virulente chez l’homme et de nombreux animaux, est responsable de la tularémie, zoonose présente dans l’hémisphère Nord. Cette affection a un impact majeur en santé publique et économique dans les pays de forte endémie.

ImmunoFiber

Responsable(s) : Dalil Hannani
Contrat : Ligue contre le Cancer - Comité Isère [2018-2021], IDEX IRS Université Grenoble Alpes [2018-2022], GEFLUC [2017-2022]

(An)aeroUbi

Caractérisation et importance physiologique de la biosynthèse d'ubiquinone sous différentes tensions d'oxygène.
Responsable(s) : Fabien Pierrel
Contrat : Agence Nationale De La Recherche (ANR-15-CE11-0001) - [2015-2021]
Pour produire leur énergie en absence de dioxygène (anaérobie), les bactéries utilisent la respiration anaérobie qui nécessite des quinones. En anaérobie, la fonction de l’ubiquinone (UQ) n’est pas connue. Sa voie de biosynthèse n’est pas caractérisée et implique des hydroxylases inconnues à ce jour. En étudiant la bactérie Escherichia coli, nous voulons élucider la voie de biosynthèse anaérobie de UQ, caractériser les protéines associées et comprendre les fonctions de UQ.

LIA PredEvo

Laboratoire de recherche international 'Prédire l'évolution'.
Responsable(s) : Dominique Schneider
Contrat : CNRS, Université Grenoble Alpes, Michigan State University - [2015-2023]

 

Programmes de recherche récents

Convention Université Antananarivo

Co-financement de thèse de Tahinamandrato Rasamoelina.
Responsable(s) : Muriel CORNET
Contrat : Convention Université d'Antananarivo (Madagascar) - Université Grenoble Alpes - [2016-2018]

SENSIFONG

Nouveau test de sensibilité aux antifongiques.
Responsable(s) : Delphine ALDEBERT ; Muriel CORNET
Contrat : SATT Linksium, Technology transfer and startup building Grenoble Alpes - Université Grenoble Alpes - [2016-2018]

TULASEQ

Accompagnement spécifique des travaux de recherches et d’innovation défense.
Responsable(s) : Max MAURIN
Contrat : Agence Nationale de la Recherche (ANR-15-ASTR-0021) - Université Grenoble Alpes - [2015-2019]
Séquençage haut débit (NGS) pour le développement de nouveaux marqueurs génotypiques chez Francisella tularensis : implications pour la surveillance épidémiologique de la tularémie en France et dans le domaine de la bio-défense.

FungiBET

Étude d'une nouvelle cible thérapeutique anti-fongique potentielle.
Responsable(s) : Muriel CORNET
Contrat : Agence Nationale de la Recherche (ANR-14-CE16-0027) - Université Grenoble Alpes - [2014-2018]
Étude d'une nouvelle cible thérapeutique anti-fongique potentielle : structure, fonction et inhibition des bromodomaines BET fongiques.

FINOVI

Responsable(s) : Jean-Luc LENORMAND
Contrat : Fondation FINOVI - Université Grenoble Alpes - [2015-2017]

CoEvo

Co-evolving units of genomes: Evolutionary insight into the functioning of organisms.
Responsable(s) : Ivan JUNIER
Contrat : Programme ATIP-AVENIR - CNRS - [2014-2019]
Sur la base d’une analyse statistique du contenu des génomes et de leur organisation chromosomique, CoEvo consiste à identifier des modules adaptatifs à la base du fonctionnement des bactéries. L’identification des modules est basée sur un cadre unifié d’analyse statistique, avec l’étude de trois échelles de co-évolution.

 

Membres
Introduction membres

L'équipe TrEE est co-dirigée par les professeurs Dominique Schneider et Bertrand Toussaint.

Responsable(s)

Permanents

Autres

Doctorants

Thèses

Les thèses en cours dans l'équipe :

Plateformes - Ressources
PLATEFORME INFECTIOLOGIE EXPERIMENTALE

PIE

 

Plateforme d’Infectiologie Expérimentale

 

PIE

 

 

Plateforme de métabolomique par spectrométrie de masse // GExiM

 

Plateforme de métabolomique par spectrométrie de masse

logo

* Mission de la plateforme

Le laboratoire TIMC dispose d’un accès à un spectromètre de masse haute résolution couplé à une système de chromatographie liquide pour la recherche fondamentale, la recherche translationnelle et clinique en santé, et d’un savoir-faire de l’équipe en analyse de données de métabolomique non ciblée. La plateforme de métabolomique GExiM est une structure technologique hospitalo-universitaire (UGA et CHUGA) fondée en 2018 qui a pour objectif l'étude du métabolome, c'est-à-dire de l'ensemble des métabolites (molécules <1,5 kDa) présents dans un échantillon biologique, pour donner une information diagnostique, pronostique ou thérapeutique ou bien encore d’une meilleur compréhension des mécanismes physiopathologiques des maladies humaines. Elle contribuera à générer des connaissances dans le domaine de la santé, à communiquer aux communautés de scientifiques et au grand public les résultats de la recherche mais aussi à promouvoir la formation des futurs médecins et personnels de santé.
 

* Localisation :

Plateforme de métabolomique GExiM
1er étage Institut de Biologie et de pathologie CHU Grenoble Alpes
9 Boulevard de la Chantourne, 38700 La Tronche

La plateforme GExiM est localisée à l’institut de Biologie et de Pathologie, facilitant ainsi la prise en charge des échantillons clinique par une équipe pluridisciplinaire compétente constituée entre autres de biologistes des hôpitaux et d’ingénieurs.

  • 1er étage, pièce N1-215 :  Pre-analytique et analyse de spectrométrie de masse
  • 1er étage, pièce N1-208 :  Post-analytique. Analyses chimiométriques
   IBP

    * Équipement :

    • Un système de  chromatographie : Vanquich Flex Binary W/O Det
       
    • Un spectromètre de masse : Q Exactive Plus avec enhanced resolution mode. System with Ion Max Source, H-ESI II probe, Chemyx Fusion 100 syringe pump and Rheodyne 6-Port Valve.
      • Gamme de masse : 50 à 6000 Da
      • Résolution de 140,000 à la masse m/z 200 et une vitesse de scan de 1,5 Hz, 17500 la masse m/z 200 à 12 Hz
      • Précision de masse : 5 ppm
      • Sensibilité : sub femtomole pour des peptides, 500fg de Buspirone « on column,
      • Full MS: S/N 100:1 et en mode SIM : 50 fg Buspirone, on column S/N 100:1
         
    • Un générateur d’azote: Nitrogen Generator Genius 1022 (Peak Scientific)

     

    * Personnels :

          - Responsables scientifiques : Pr Bertrand Toussaint et Dr Audrey Le Gouellec      

          - Ingénieurs : Valérie Cunin, Sylvie Michelland et Federica Fiorini     

          - Comité scientifique : Pr M. Seve (Doyen de la Facuté de Pharmacie), Pr P. Faure (Chef de service de Biochimie, Biologie moléculaire, et Toxicologie Environementale), Dr A.E. Hay de Bettignie (UFR de Lyon)

          - Comité de suivi : un coordinateur scientifique, un membre de la DRCI pour le CHUGA, un personnel de Floralis, un personnel de la DGDRIV
     

    * Soutien financier : 

    Cette plateforme a bénéficié d'une aide de l’État gérée par l'Agence Nationale de la Recherche au titre du programme « Investissements d'avenir» portant la référence ANR-15-IDEX-02.

      AURA IDEX UGA CHUGA

     

    * Demande de projet : 

      Principe

       

      UNITÉ CYTOLOGIE HISTOLOGIE

       

      Unité Médico-Technique Universitaire de Cytologie Histologie

       

      cyto cyto

       

      L’objectif de l’unité est de fournir une expertise dans le domaine de l’analyse morphologique à travers l’examen de coupes histologiques mais également d’immunomarquages pour la détection d’antigènes spécifiques.
      Une approche quantitative peut également être réalisée en fonction du type d’immunomarquage.

       

      * Responsable scientifique : Dr Jean Boutonnat PH DACP

      * Responsable technique : Véronique Curri

       

      * Informations & prestations :

       

      * Localisation : Bâtiment Jean Roget

      • 1er étage, en salle 113 : Imprégnation et inclusion en paraffine  -  Colorations  -  Immunomarquage
      • 4e étage, en salle 410 (climatisée)  : Coupe en paraffine – Coupe au cryostat

       

       

      Enseignements-Formations

      Le caractère pluri-disciplinaire des activités de recherche de l'équipe TrEE repose sur l'association de chercheurs et enseignant-chercheurs rattachés à un large panel de sections CNU (64, 65, 44.01, 82, 87 ...) et commissions CNRS (7, 16, 21, 28, 51, …). Cette particularité conduit logiquement à l'implication des membres de l’équipe dans des activités d'enseignement et de formation à tous les niveaux (de la Licence au Doctorat) et dans plusieurs composantes de l’Université Grenoble Alpes (UFR Médecine, Pharmacie, UFR Chimie-Biologie) mais aussi du CNAM Paris. Il s'agit notamment d'enseignements dans les domaines de la microbiologie, de la génétique des procaryotes, de la biologie moléculaire et cellulaire, des maladies infectieuses, des interactions hôtes-pathogènes, de la parasitologie, de la biologie animale, de la différenciation et du développement, de la biochimie, de la biologie des systèmes des biotechnologies et de l’Immunologie et immuno-oncologie. De plus, plusieurs membres de l'équipe portent des responsabilités pédagogiques et/ou collectives ;
       

      • Dominique Schneider est membre du CNU en section 65. Il est responsable de l'unité d'enseignement "Interactions bactéries/hôtes" en L2 Biologie à l'UGA.
         

      • Delphine Aldebert est assesseur du CNU en section 87, du Conseil d’UFR et de la CSPM H3S. Elle est responsable du parcours recherche à l’UFR de Pharmacie, et co-responsable pédagogique du service TP santé qui propose l’accès à des plateaux techniques aux équipes de recherche. Elle est responsable du DIU "Initiation à la cytométrie en flux" à l'UGA.
         

      • Muriel Cornet est responsable du DU Thérapeutiques et Microbiotes à l'UGA et enseignante à la faculté de Pharmacie de la deuxième à la sixième année, en Licence Professionnelle (LPRO) et Master M2 Industrie du diagnostic in vitro.
         

      • Joël Gaffé est responsable de l’unité d’enseignement « Microbiology » du parcours de Master 2 « Immunology, Microbiology, Infectious Diseases » du Master de Biologie.
         

      • Thomas Hindré est responsable pédagogique de la Licence mention Sciences de la Vie et de l'unité d'enseignement "M1-BIO827: Bacteriology" du parcours "Molecular and Cellular Biology" du Master de Biologie de l'UGA.
         

      • Audrey Le Gouëllec, Maître de Conférence des Universités et Praticien Hospitalier, est directrice adjointe de l'école doctorale "Ingenierie pour la Santé, la Cognition et l'Environnement" et réalise son enseignement à l'UFR de médecine et de Pharmacie sur le site santé de l'Université Grenoble Alpes. Elle participe à l'encadrement de l'équipe iGEM Grenoble depuis plusieurs années (Projet SnapLab 2017, Projet Phagyzer 2018, Projet NeuroDrop 2019, Projet PyoBuster 2020 et 2021).

      • Jean-Luc Lenormand est professeur à la faculté de pharmacie de l'UGA. Il enseigne de la PASS à la 5ème année du cursus de "Pharmacie, industrie - option biotechnologies". Il est responsable ou co-responsable d'unités d'enseignement en Licence (L2, L3 Biotechnologie pour la Santé ; L3 Professionnelle "Bioproduction et Bioprocédés") et en Master (M1 "Sciences du Management des Biotechnologies"). Il est responsable du Master M2 "Médicaments Biotechnologiques".
         

      • Max Maurin enseigne en 3eme année de médecine, Unité « Infectieux Dermatologie » du DFGSM3 (Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales 3ème année), ainsi qu'en Master 2 Ingénierie de la santé (ISM) dans l'UE « Lutte contre les agents infectieux » (parcours international).
         

      • Corinne Mercier est membre du conseil de l’UFR de Chimie-Biologie. Elle est responsable des unités d'enseignement “Cell Biology” en L1 Biologie Internationale et "Infectious Diseases" en 1ère et 2ème année du Master de Biologie de l’UGA (parcours respectifs :  "Molecular and Cellular Biology" et "Immunology, Microbiology, Infectious Diseases").
         

      • Ludovic Pelosi est membre du conseil de l’UFR de Chimie-Biologie et du Conseil de la Faculté des Sciences.
         

      • Antonia Suau-Pernet enseigne au CNAM Paris dans les parcours "Ingénierie du vivant", "Bioindustries et microbiologie appliquée", "DIU de cytométrie en flux" et "DIU Microbiote". Elle est responsable de la licence professionnelle de génomique (CNAM ENCPB afi24).

       


      Valorisation

       

      Plusieurs sociétés de biotechnologies sont issues du laboratoire et sont ou ont été hébergées dans nos locaux comme les sociétés Synthelis, APCure, Pelican Health et Epygone Therapeutics.

       

       

      Contact

      Tél : 04 76 63 74 39 -
      Adresse : Site Santé, Bât Jean Roget, Domaine de la Merci, 38000 La Tronche